Ludwiblog

6/04/2013 - La Clepsydre marine 11

XI




Edmond n'a pas laissé le professeur lui répondre que le latin est toujours porteur d'une philosophie sur le monde qui ne se démodera pas ; que sans doute on vient de démontrer que la Terre tourne, ce qu'Aristote n'avait pas dit, mais que ce n'était là qu'écorner la science classique et non la remettre en cause au fond. Ledit professeur d'ailleurs devait par respect lui laisser le dernier mot.

Il repense plusieurs fois à cette conversation dont il juge après coup la pertinence. Son père quatre ans plus tôt en amenant ce Noir à la maison pour le servir, a créé une situation nouvelle non seulement dans son foyer mais en ville. Cet état de choses est devenu ces derniers temps plus compliqué qu'il ne s'y serait attendu. Trois attitudes dès lors pour lui se présentent. La première serait d'ignorer la question et ce serait celle de son père ; la seconde serait de la supprimer par la vente pure et simple de l'Africain à quelque autre marchand d'esclaves de la ville, ce qui sans doute rapporterait un peu pour un nègre parlant français et rompu au travail domestique. La troisième est celle qu'il choisit.

  • Père, dit-il un jour au repas, me permettez-vous de vous faire une proposition ?

  • Oui, car je n'ai jusqu'ici pas eu à me plaindre de tes idées. Je t'écoute.

  • J'aimerais racheter votre serviteur noir deux fois le prix que vous aurait rapporté sa vente à Boston.

  • Et la raison s'il te plaît ?

  • La raison est que j'aurai sans doute besoin de lui pour mon service.

  • Mais qui me servirait si le nègre était à toi ?

  • Lui-même. Seulement je vous l'enlèverais de temps à autre pour mon usage. En échange je vous offre de prendre en charge entièrement sa nourriture et sa garde-robe. Il vous en coûte peu c'est vrai mais j'ai pensé que ces quelques livres par mois pourraient être données par moitié pour les pauvres à notre confesseur, si vous le permettez.


Le père à vidé sa bouche sans répondre. Edmond l'imagine calculant en pensée ce qu'il gagnera à vendre un serviteur à son propre fils et ce qu'il manquera à gagner en nourrissant ainsi les pauvres, moins la part prélevée subrepticement par le clergé.

  • Mais ne m'en priveras-tu pas trop souvent ?

  • Je veillerai à ce vous l'ayez toujours à vous selon vos besoins, et je vous rappelle que pendant que vous êtes à vos bureaux, il est ici et ne fait presque rien ; c'est dans ces moments inoccupés que j'envisage de le faire travailler pour moi.


Edmond connaît déjà la réponse de son père. Il sait que cet habile négociant ne laissera pas passer une occasion de faire un gain double de celui qu'il aurait espéré, sans se départir d'aucun avantage par ailleurs. Son seul souci est que Père ne s'interroge sur les mobiles d'une offre si généreuse.

Il paiera le prix évoqué, soit deux fois la vente d'un esclave mâle à Boston au barème de l'année en cours, avec les produits de l'agence de prêt pour les deux derniers mois, et il est encore un peu de reste avec lequel il achète pour le domestique des habits neufs en bon drap et des souliers à talons courts. Il passe deux semaines à lui enseigner l'essentiel des mécanismes de prêt aux personnes et le calcul des intérêts. L'homme ne sachant pas écrire et donc tenir un registre, il le soumet à l'épreuve d'une liste de noms à apprendre par cœur et comme il s'y attendait, le valet la récite après deux répétitions sans se tromper ni jamais hésiter.

Un mardi, il ordonne au Noir de le suivre, l'entraîne jusqu'à l'échoppe d'usurier et l'installe dans sa nouvelle fonction à la place du comptable ébahi qui regagne aussitôt les bureaux de la compagnie. Trois jours suffiront pour faire galoper dans tout Bordeaux le bruit que l'officine de prêt de la rue Unetelle est tenue par un Africain parlant le français avec aisance et capable de calculer sur cinq ans votre intérêt ou votre agio, en trois secondes, sans plume ni papier.



<- Page Précédente :: Page Suivante ->

Qui suis-je?

Ludwiblog publie les lundis et jeudis, depuis l'éditorial jusqu'à la fiction,en une page A4 maximum. Parfois même quelques vers. Exercice d'écriture, humour, confrontation aux regards, échanges d'idées, d'indignations et de sourires.

Amis

· BizigDu
· grossabots
· ben
· seve
· lami
· Ahaw
· Stainct
· REBRAB
· 17h27
· nox
· luisa
· mwarf